Un quartier de Petite Île veut faire perdurer l’artisanat du tressage de bambou

DSCF0995L’association des familles de Manapany-les-Hauts, du nom du quartier de la commune de Petite île, située au sud de l’île de la Réunion et existe depuis le 19 juin 1990. Son objet est le développement d’activités dans le but d’améliorer le cadre de vie des gens du quartier, mais aussi de favoriser les échanges amicaux. 46 familles en sont adhérentes, ce qui correspond à environ 130 personnes qui se rencontrent pour discuter ou partager autour de la couture, de la poterie ou du tressage de bambou.

Transmettre les savoir-faire artisanaux

DSCF0958Et c’est cette dernière activité, justement, que l’association souhaite principalement mettre en valeur et développer. « C’est de l’artisanat local (fabrication de paniers, corbeilles en bambou…) que nous vendons lors d’événements organisés par les communes, ou pendant des sociétaires du Crédit Agricole de la Réunion », précise Marie Frède Boulevard, la présidente. Parmi les autres activités mises en place par l’association, une journée de jeux de société un dimanche par mois, de la fitness, des sorties culturelles et visites une fois par mois, des activités ponctuelles avec les enfants…

Aider les jeunes à accéder à l’autonomie

DSCF0976Les Tookets reçus, issus des programmes du Crédit Agricole de la Réunion, servent à acheter le matériel et les matières premières pour l’atelier tressage de bambou. Parallèlement, l’association est toujours à la recherche de subventions qui pourraient l’aider à financer des rémunérations pour les jeunes su quartier afin de les motiver et ceci, bien sûr, toujours dans l’optique de faire passer les savoir-faire artisanaux auprès de ces jeunes, avec pour objectif final qu’ils puissent accéder un jour à l’autonomie.

Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Un quartier de Petite Île veut faire perdurer l’artisanat du tressage de bambou

  1. gineste maryse dit :

    Pour que perdure cette initiative je participe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *