Ils veulent développer une activité audiovisuelle grâce au cinéma

bds-films-logo-1000« Broa de Save existe officiellement depuis février 2016, mais nous faisions déjà des films en amateur depuis 2011 », raconte l’intervenant Celtill Jalaber, titulaire d’un BTS demetacode montage. « Je compte faire du cinéma mon métier. Aussi, avec mes amis des tournages amateurs et du BTS, nous avons créé cette association afin de produire et diffuser nos créations. » Cela a commencé par des courts-métrages diffusés en ligne, en particulier des parodies ou des vidéos comiques avant de bifurquer sur des thématiques plus sérieuses. Une première fiction sur le thème du mystère, « Metacode », vient de sortir sur les plateformes de partage de vidéos. Trois autres, un thriller, un film d’espionnage et un film sur la mafia (en occitan) devraient suivre ces prochains mois.

Un long-métrage en occitan à l’étude

montage_rdt_1Autant de coups d’essai pour lancer le gros projet en 2017 : un premier long-métrage en français et occitan intitulé « Les cendres de l’Immortelle » est d’ores et déjà en cours d’écriture. Et pour le financer, l’asso a recours à la prestation de services : « nous avons déjà réalisé des commandes de films pour des mariages, des événements sportifs ou des centres aérés », reprend l’intervenant. « Le matériel appartient aux membres et non à la structure, ce qui nous évite des frais de location. » tournage_qvp_1Les Tookets reçus via les programmes de la Tookets.Coop et du Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne serviront donc surtout à financer des dépenses ponctuelles (nourriture, déplacements, droits d’auteur pour l’emploi de musiques…). À terme, Broa de Save souhaiterait évidemment créer de l’emploi et pérenniser ses activités.

Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *