Une équipe de mushers au Pays basque

logoLa passion de Mathieu Crusener pour le « Mushing » date de lorsque son arrière-grand-mère lui a offert son premier livre sur les chiens de traineau, alors qu’il était encore tout jeune. Plus tard, en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) à l’université de Tarbes, il s’est blessé à la jambe en pratiquant le rugby. Le sport de haut niveau, c’était terminé pour lui.

2013raidmars57copie_zps8bd14ff9Ses parents ont alors eu l’idée de lui offrir Vaïka, son premier chien Husky, pour l’aider à guérir. « C’était un rêve d’enfant enfin réalisé », se souvient celui qu’on surnomme Otxoa. « J’ai vendu ma moto et j’en ai acheté un second, puis j’ai  commencé à faire un peu d’élevage pour assurer le renouvellement de l’équipe, et c’est comme ça que petit à petit, Otxoa’s team est née ! J’ai commencé par un blog dans lequel je partageais ma passion, puis, avec deux autres personnes, nous sommes récemment passés au statut associatif. »

Aujourd’hui, la team est forte de 10 chiens de traîneau et quatre hommes : un Musher, un photographe (le frère de Mathieu, Julien) ainsi que de Florian et Jérémy qui ont rejoint le groupe récemment pour former l’association. Tous sont bénévoles.

Un entraînement de sportifs de haut niveau

raidfeacutevrier12039_zpsa0b6f040En été, le travail des chiens est moins intense. « Ils supportent bien nos températures locales – leur fourrure agit comme un écran solaire – mais ils ne peuvent pas fournir les efforts demandés en hiver. Alors à cette période, ils font des balades des cani-randos pour rester musclés et en forme ».

Les chiens commencent donc l’entraînement à proprement parler en automne, tirant un quad ou un traîneau à roue sur les longues pistes ensablées de la forêt des Landes ou encore sur les hauteurs d’Hasparren ou de Saint Pée sur Nivelle, à raison de 3 séances de 10 km par semaine au début, pour finir en plein hiver par cinq entraînements par semaine de 40 km chacun.

raidfeacutevrier12080copie_zps99cc30a1

« En ce moment, j’ai un emploi de nuit, alors je les sors le matin, à la fraîche, dans les meilleures conditions possibles ».

N’allez pas croire que ce régime soit une sinécure pour les animaux : « Mes chiens ne travaillent pas sous la contrainte ; la notion de plaisir est primordiale dans ce sport. On appelle ça dans notre jargon le « will to go »», sourit Otxoa.

Expéditions et projet pédagogique

2013raidmars115nb_modifieacute-1_zps7d4932d5Mais le but de la structure, qui est déjà partie par deux fois en expédition au Québec, est de partager le mushing auprès d’un public plutôt scolaire, issu des écoles primaires ou centre aérés du département. « Nous passons les week-ends hivernaux à Iraty, où nous organisons des sorties et parfois des baptêmes de traîneau et où une expo photo sera visible à partir de cet été, mais nous avons aussi un gros projet pédagogique avec les écoles du bassin de Mourenx où mon frère est instituteur. » En effet, l’an prochain, la team souhaite partir en « expédition/reportage photo environnement et faune » en Laponie. Les enfants de ces écoles travailleront alors sur le matériel collecté là-bas.

« Il y a 8000 km aller-retour à effectuer entre ici et le nord de la Suède, où notre périple commencera. Et dans toute expédition, c’est le transport qui est le poste le plus onéreux. Nous partirons là-bas en camion pour réduire les frais et nous mettrons en place une compensation carbone». C’est donc surtout à ce grand projet que seront destiné les Tookets (issus des programmes de la Tookets Coop ou du Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne) que vous déciderez d’allouer à cette association.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Une équipe de mushers au Pays basque

  1. Teulon dit :

    Très bel article !!!!!

  2. Bebert dit :

    De quoi donner encore plus envie à quelqu’un comme moi qui veut changer de vie.
    Continuez comme ça et bonne chance pour la suite 😉

  3. Viaud dit :

    Bonjour,

    Je me permets de vous écrire car je suis à la recherche d’un(e) ou plusieurs Mushers(euses) équipés d’un kart avec siège (s) passager(s).
    En effet, je suis sur un projet au profit d’une ASSOCIATION pour enfants handicapés ou/et en fin de vie.
    L’événement est prévu le 22 Octobre 2016 sur la Commune de St Marcel (56).
    Je fais appel à votre générosité et votre Grand Cœur.
    Pour toutes questions ou/et renseignement me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *