Un musée pour ne pas oublier l’outillage de précision traditionnel.

L’association Tchi Lou Gras nous a fait parvenir ce communiqué de presse que nous reproduisons ici, tel quel :

Un peu d’histoire

Atelier-Dupommier,-2014-04-07-014D’après la tradition, un excellent taillandier travaillait au fond du val de Morteau, il était gros et gras, si bien que l’on disait en patois franc-comtois : « tchi lou gras » ( chez le gras).

C’est pourquoi l’expression a été retenue pour baptiser l’Association déclarée le 25 Novembre 2015 en Sous-Préfecture de Pontarlier : dépôt des statuts puis publication au Journal Officiel le 12 Décembre 2015.

Prolégomènes

Le village des Gras a, dès le dix-neuvième siècle, acquis une réputation internationale dans les domaines de l’outillage et de la manchisterie, les outils d’abord destinés à la fabrication horlogère, étant utilisés en bijouterie, dentisterie, micro-mécanique, voire électronique…
Ainsi en 1847, la commune compte au moins sept fabricants employant une quarantaine de salariés.
Atelier-Dupommier,-2014-04-07-009Au début du vingtième siècle, les outilleurs ont pour patronyme : Amyot, Dornier, Droz-Vincent, Dupommier, Faivre, Feuvrier, Garnache, Gloriod, Grandvoynet, Laithier, Moyse, Pelletier, Remonnay, Voynet.
Ils utilisent la force hydraulique des torrents et, durant les longs hivers du Haut-Doubs, l’habileté des « paysans-ouvriers ».
Ils exportent vers le Japon, les Amériques, vendent aux grossistes parisiens, expédiant souvent depuis le bureau local de la Poste & du Téléphone !

Leurs descendants veulent rendre hommage à leur créativité, ingéniosité et persévérance.

L’Association «  Tchi Lou Gras », dans un but d’intérêt général, a pour objet la préservation du patrimoine artisanal local, notamment en ce qu’il concerne la fabrication d’outils destinés à l’horlogerie, la bijouterie, la lunetterie, la dentisterie, la chirurgie, ou toute autre activité nécessitant l’utilisation d’instruments de petits calibres, leur commercialisation tant sur le marché français qu’à l’exportation, spécialement par la création d’un musée de l’outillage conservant et exposant non seulement ces outils mais encore les éléments techniques de leur conception, les données commerciales (publicités, photographies, factures, réclamations, livres de comptes, etc.) de leur mise sur le marché intérieur comme à l’exportation.

Contexte général

Atelier-Dupommier,-2014-04-07-007Les communes voisines de Grandcombe-Chateleu et de Morteau ont leurs propres musées.
L’idée de l’association est de promouvoir l’ancien artisanat local, sans concurrencer les musées existants, mais dans un esprit de complémentarité avec eux.
Mettre en avant le particularisme propre aux Gras invite aussi à réfléchir avec la municipalité à un avenir pouvant être tout ou partie commune dans le domaine du tourisme local.

La commune compte l’église St Renobert, riche de son architecture extérieure et intérieure :

    • piliers-colonnes en sapin coloré, retable restauré assez récemment, plusieurs statues en bois
    • polychrome dont celle de St Renobert, chandeliers en laiton etc.
    • Autres particularités : porte latérale portant la marque de coup de hache par des suédois lors de la guerre de 30 ans.
    • Tombe de Monseigneur Moyse, évêque confédéré.

La commune des Gras possède également une jolie fontaine ornée de Chérubins au pied de deux grâces, deux belles constructions : Ecole du XIX° Siècle et Mairie actuelle du XX° Siècle ( ancien hôtel).

Enfin les Marmites peuvent être le but d’une belle promenade.

Projet Associatif

Atelier-Dupommier,-2014-04-07-001Notre démarche est de créer un lien fort entre les générations ancienne, actuelle et future permettant à chacun de savoir d’où il vient, ce qu’il est et ce que sera son avenir, rejoignant ainsi le peintre Paul Gauguin, lorsqu’il réalisait en 1897 une grande toile intitulée : «  D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? »

Notre initiative pourrait s’appuyer sur plusieurs piliers :

  • un atelier existant« dans son jus »
  • la réinstallation d’un atelier démonté
  • l’exposition d’outils fabriqués aux Gras par divers artisans
  • les clichés photographiques et une filmothèque assez riche, permettant des projections « en boucle »

Le Musée serait ouvert à tous et des actions vers les scolaires locaux ou départementaux sont à envisager. Il serait aussi possible d’envisager des expositions temporaires portant sur l’artisanat, l’art, la peinture, sachant que des habitants des Gras ou de communes proches disposent de collection(s) personnelle(s).

Notre affiliation à l’Association des Musées des Techniques et des Traditions Comtoises (siège social à Salins) permet de bénéficier de ses conseils avisés, voire de participer avec elle lors de manifestations itinérantes.

Locaux

Le Musée pourrait être installé dans l’immeuble du 5 Rue de Pontarlier 25790 Les Gras, siège actuel de l’Association, en application des dispositions testamentaires prises par sa propriétaire mécène.
Nous sommes en attente de propositions techniques en cours de chiffrage par un architecte ami.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *