Un espoir pour inverser le Syndrome de Duplication du gêne MECP2

logoLes petits mecs P2 est une association de parents  créée en février 2016 dont les enfants sont porteurs d’une anomalie génétique rare (moins de 100 cas en France), connue sous le nom de Syndrome de Duplication du gêne MECP2, et qui affecte essentiellement les garçons. « Ce syndrome, qui implique un lourd retard intellectuel et moteur, ainsi que des infections pulmonaires à répétition et consécutivement une très faible espérance de vie a été découvert récemment comme potentiellement réversible »,1 explique Laurent De Climmer, président de l’association et papa d’un petit Sacha. Il y a donc un espoir d’améliorer les conditions de vie de ces enfants. Et M. De Climmer d’expliquer : « Le syndrome est dû à un excès de protéine dans le cerveau, et qui empêche les neurones de se développer normalement. Si on ramène cet excès à un niveau normal, on peut espérer modifier la donne. »

Réaliser un screening de tous les  médicaments du monde

L’association vient de lancer un programme de recherches grace à une start-up hébergée par l’institut Pasteur de Lille. « Nous allons lancer un screening de tous les médicaments du monde autorisés par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé – Note de Tookets), une sorte de test sur des cellules prélevées2 sur les enfants pour voir si l’un d’entre eux est actif sur cette pathologie. Cela pourrait se réaliser sur les trois prochaines années, mais cela représente un budget conséquent de l’ordre de 100 000€ par an ». Les Tookets issus des programmes de la Tookets.Coop et du Crédit Agricole Mutuel Nord De France pourraient aider au financement de la recherche contre cette anomalie génétique.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Un espoir pour inverser le Syndrome de Duplication du gêne MECP2

  1. ARQUILLIERE dit :

    bonjour,
    Ma fille de 19 ans est animatrice et va entamer à la rentrée la préparation au concours d’éducateur spécialisé.
    Peut-elle postules pour un emploi dans un de vos centres au mois d’aout?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *