Sauver le chimpanzé,  cousin de l’Homme

logoProjet Primates France a été créée en 2005. Ses bénévoles ont pour objet de venir en aide à un Centre de Conservation des Chimpanzés (CCC) en Guinée-Conakry et de sensibiliser le public aux menaces qui pèsent sur les grands singes. Céline Danaud nous en dit plus : « le chimpanzé d’Afrique de l’Ouest est une espèce sauvage gravement menacée aujourd’hui. Le CCC recueille, réhabilite et réintroduit dans la forêt, lorsque cela est possible, des chimpanzés victimes du trafic animalier tout en sensibilisant DSC_0084 (2)les populations locales à la préservation de l’environnement dans sa globalité. Il faut savoir que l’on estime que, pour un bébé chimpanzé vendu, 10 à 15 individus sont morts dont sa mère. »
A savoir : 
selon l’IUCN (International Union for Conservation of Nature), les chimpanzés d’Afrique de L’ouest sont passés en un an du stade « en danger (EN) » à en « danger critique (CR).  

Réconcilier l’Homme avec la Nature

Alexis casse des haricots avec Tango_03_2014La structure travaille donc sur le trafic animalier, et si le chimpanzé est son ambassadeur, le projet est bien plus global. Car le CCC souhaite réconcilier l’Homme avec la biodiversité dont il fait partie. « Nous menons des actions pour la conservation de la faune et la flore, nous travaillons avec la population pour créer de l’économie locale en achetant les fruits des chimpanzés dans les villages, nous avons créé une école, monté un projet de plantation d’anacardiers et reboisons même des parcelles. L’idée, c’est de les aider à se développer tout en les amenant à respecter l’environnement. Chacun y trouve son compte, finalement ! »
ppGAR
La partie administrative de l’association est basée en France, car il est moins facile de rechercher des fonds dans la brousse. Mais sur place, en Guinée, le CCC emploie des travailleurs guinéens, que ce soit en tant que soigneurs animaliers, chauffeurs, piroguiers, pisteurs, éducateurs ou encore aide de camp. A terme, le centre souhaite embaucher davantage et diminuer son nombre de bénévoles expatriés.

Nous aider à nourrir des chimpanzés

construction écoleLes projets pour 2018 consisteront tout d’abord à relâcher quelques individus en milieu naturel (dans le cadre d’un renforcement de groupe). Ensuite, L’association souhaite créer un enclos spécifique pour les chimpanzés non-relâchables (en raison de l’âge avancé de l’individu, de problèmes de santé ou de troubles psychologiques) afin de leur permettre une vie décente jusqu’au bout. Enfin, le CCC accueille actuellement 57 chimpanzés, ce qui est au-dessus de ses capacités. Il va donc falloir agrandir le centre. 
Mais les Tookets issus des programmes de la Tookets.Coop pourraient être employés pour l’achat de nourriture pour les chimpanzés. « Ou financer les salariés guinéens qui font tourner le centre », termine Céline car « assurer la base est notre première priorité pour pouvoir continuer« .

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *