Réhabiliter le vieux château de Guainville avec Tookets

logoSi vous n’avez jamais lu « Balade au bout du monde », de Makyo et Vicomte, c’est l’histoire d’un château médiéval caché dans un marécage breton impénétrable, à notre époque et où les gens vivent comme au moyen âge. Et bien figurez-vous que l’histoire véridique de l’association « Les amis du vieux château28 » rejoint la fiction de façon très singulière…
tour-chateau28« Auparavant, nous habitions les Yvelines mais nous avons vendu notre maison pour acheter un terrain de 3ha en Eure et Loire, contenant une forêt de 1,5ha », se souvient Nathalie Velin propriétaire du château et présidente de la structure associative. « Il y avait bien un vieux portail en pierre pour entrer sur la propriété, mais rien de plus, d’après l’acte de vente, que quelques cailloux… » Mais nous connaissons tous les enfants : dès qu’il y a quelque chose à explorer, des histoires fantastiques à s’inventer, on peut compter sur eux ! C’est ainsi que, d’aventure en aventure, ceux du couple d’acquéreurs ont découvert un château en ruines, le vieux château de Guainville, inconnu (ou oublié) des autochtones eux-même et profondément caché derrière les arbres.

Une forteresse du XIème cachée dans la forêt

escalier-chateau28« A force de nous en rabattre les oreilles, nous avons fini par céder à la curiosité et les suivre dans la forêt, et là, nous avons découvert un mini Carcassonne de 1,5ha, avec des douves, des escaliers, 12 tours, des salles, etc. » La première chose qui a été faite, c’est de dégager la forteresse de sa verdure, ce à quoi Nathalie Velin s’est employée à grand coup de tronçonneuse.
Ensuite, ce fut le temps des experts, qui ont permis à la bâtisse démantelée par Charles V en 1378, de retrouver des pans entiers de son histoire. Mieux, après 600 ans de sommeil, le château de Guainville a même été classé « Monument Historique » en janvier 2012 !
lama1Aussi, Nathalie Velin a-t-elle décidé de faire découvrir ce patrimoine inestimable au public. Elle fait visiter les lieux, y organise des fêtes médiévales ou des expositions d’art. Elle utilise des lamas pour entretenir le parc, qui peut aussi accueillir les visiteurs handicapés. « Mais pour le réhabiliter vraiment, il faut des fonds. Et d’abord lancer une étude de faisabilité, qui coûte 10 000 Euros… » D’où la constitution de l’association et l’inscription à Tookets !

Alors si vous avez gagné des Tookets provenant des programmes de la Tookets.Coop ou de ceux du Crédit Agricole Mutuel Val de France, vous saurez quoi en faire, dorénavant ^^

Catégories : Associations
Ce contenu a été publié dans Associations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *