Quand la science et l’art se rencontrent, en Dordogne…

logoTookets : Qu’est-ce que Science’Art

Florence Cadoul (présidente) : L’association Science’Art, est constituée d’une cinquantaine de membres. Elle a pour but d’amener la culture scientifique et artistique dans un milieu rural et d’en permettre l’accès gratuit aux scolaires et à toute la population.
Elle permet de faire découvrir les sciences et l’art aux enfants, et au grand public, de créer du lien entre les écoles, les partenaires territoriaux, les associations, les différents corps de métier et toute une population.

nouvelle-page-1Tookets : Qu’est-ce qui a motivé la création de votre association ?

Florence Cadoul : En tant que présidente, j’ai suivi des études de biologie et je m’intéresse à l’art. J’ai gardé des contacts à l’Université de Limoges où j’ai suivi mes études. J’ai toujours trouvé dommage que les collections de la fac ne soient pas visibles par tous. L’atmosphère des muséums d’Histoire Naturelle m’ont toujours plu. L’envie est donc venue de là : faire profiter aux enfants des trésors des tiroirs de l’université et de développer chez eux une curiosité et un émerveillement conduisant inévitablement à un respect de la nature, des biotopes et des êtres vivants.
Le côté artistique est venu se greffer avec la volonté de représenter les êtres vivants à travers et grâce à l’art.
En lien avec le développement durable et pour un respect de l’environnement, nous créons, produisons des œuvres en grande partie avec du matériel recyclé.
Beaucoup de parents, d’enseignants, de personnes, sensibles à cette action nous ont aidés. L’association est née.
Chaque année c’est toute une population qui découvre, s’émerveille et apprend. Les enfants d’abord mais également les adultes. Des liens se créent et ce pouvoir d’émerveillement entraîne les gens vers une dimension où la violence est absente.

nouvelle-page-5Tookets : Quelles sont vos actions concrètes ?

Florence Cadoul : Nous proposons :

– Le Science’Art Bus, ou quand la science et l’art voyagent…
C’est un bus virtuel (pour le moment…) qui véhicule jusqu’aux écoles des projets communs (Cette année un projet en mathématiques où sont inscrites 24 classes et un en arts visuels avec 42 classes ; Chaque classe recevra un album de restitution du travail mené.)
Ce bus permet également de transporter du matériel scientifique et artistique jusqu’aux écoles rurales (nous avons actuellement 6 mallettes de livres autour d’un thème particulier, des tableaux d’artistes, des mallettes de sciences, des germoirs, des appareils photos, des grilles d’exposition, du petit matériel d’arts visuels.
Et enfin, il finance des intervenants scientifiques et artistiques qui interviennent directement dans les écoles.

page-1– L’exposition Science’Art
Chaque année, un temps fort d’exposition est proposé aux classes et au grand public. Le but étant la valorisation du travail effectué par les classes, par les différents partenaires territoriaux, associations et population. Cette exposition permet de présenter des collections scientifiques et des œuvres artistiques.
La semaine nous recevons 20 classes (cette année 30) ; Les élèves assistent à différents ateliers pédagogiques artistiques et scientifiques, choisis par leur enseignant.
Le week-end, c’est l’ouverture grand public. La population peut ainsi rencontrer scientifiques et artistes et profiter des collections.
L’accès à nos actions est gratuit (matériel, intervenants, albums de restitution, ateliers, entrée de l’exposition).
Nous sommes très attachés à ce détail. Nous ne voulons pas que l’argent soit une barrière qui empêcherait l’accès à la culture.

page-2Tookets : Quels sont vos projets pour les années à venir ? 

Florence Cadoul : Nous souhaitons développer notre action afin de créer un pôle sciences et arts dans un milieu rural. Le but étant que les enfants de notre secteur puissent profiter de cette culture scientifique et artistique, et que du lien puisse s’établir entre toutes nos écoles, nos partenaires territoriaux, la population.
Nous souhaitons donc enrichir notre matériel disponible au prêt, financer des intervenants, maintenir ce temps d’exposition.

page-3Tookets : Qu’allez-vous faire de vos Tookets issus des programmes de la Tookets.Coop et du Crédit Agricole Mutuel Charente-Périgord ?

Florence Cadoul : Nos Tookets vont nous aider à financer l’ensemble du projet et permettre à notre association de se développer. Elle pourra ainsi proposer du matériel pédagogique pertinent et faire profiter ses actions à un plus grand nombre de classes. Cette année nous partons autour du thème de la peur (espèces qui font peur) dans l’optique de la dédramatiser et de la transformer en curiosité et émerveillement pour ces espèces.

Catégories : Associations
Ce contenu a été publié dans Associations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *