Pour ALUCA, la culture est un levier pour le territoire béarnais

aluca logo vertical-02« Aluca, la boîte à culture » est une association qui accompagne les collectivités, associations et les entreprises à mettre en place des projets culturels sur mesure, en fonction des besoins et envies de ses partenaires. « Elle existe en tant que telle depuis 2012 », se souvient sa directrice et chargée de la communication Laure-Emilie Rabec. « Auparavant, c’était une association d’étudiantes appelée ‘’Histoire de voir’’. Avec l’expérience, nous avons redéfini notre objet et changé de nom. Trop impersonnel, nous souhaitions un nom qui nous rattache à ce territoire que nous aimons valoriser. Aluca vient du béarnais alucar qui signifie allumer. » Aluca souhaite apporter la Culture à tous et partout : « nous la considérons comme un levier pour le territoire ».  Précisons que la structure est basée à Andoins dans les Pyrénées Atlantiques, mais rayonne sur tout le Béarn.

La culture partout et pour tous

IMG_20180919_193254_676Concrètement, comment ce soutien se traduit-il ?  « Nous avons une action régulière avec plusieurs acteurs du territoire dont le château de Pau (à l’occasion des Rendez-vous aux jardins et des Journées Européennes du Patrimoine). Cette année, nous avons également mis en place, avec le Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques, une série d’animations de valorisation de la commanderie de Lacommande. Il s’agit d’un ancien hôpital médiéval près de Monein, qui accueillait autrefois pèlerins et voyageurs. » Dans ce cadre, Aluca travaille avec les scolaires et le jeune public, organise des concerts ou des visites guidées théâtralisées en partenariat avec l’office de tourisme de Monein ainsi qu’une compagnie de théâtre.

Remettre l’écrivain Joseph Peyré au goût du jour

P1080712Pour mener à bien ses missions, la structure dispose de deux autres salariées : Audrey Alexandre, chargée du développement de l’association et Candy Paccaud, chargée de l’action culturelle et des publics. Toutes les trois sont médiatrices culturelles de formation et ont quelques projets en tête pour les années à venir : en partenariat avec une association d’Aydie (Saint-Jean-des-Vignes, pays de Joseph Peyré), elles vont créer des panneaux d’interprétation autour d’une figure locale du siècle dernier (l’écrivain Joseph Peyré) pour valoriser un sentier de randonnée nettoyé et balisé au cœur du Madiran. Actuellement au stade du tri des informations, ce projet devrait être en place pour l’été 2019.

Diversifier le public

P1080662Parallèlement, Aluca va intervenir dans une école de formation d’animateurs culturels en tant que professeur. De plus, les trois membres se forment elles-mêmes en langue occitane, avec pour objectif de travailler d’ici la rentrée 2019/2020 avec les écoles bilingues béarnaises. Les Tookets issus des programmes du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne seront consacrés au développement de l’offre pédagogique (outils et supports). « Nous souhaitons diversifier nos publics, en particulier nous adresser aux publics dits ‘’spécifiques’’ (senior, porteurs de handicaps et très jeunes enfants) et établir des passerelles  avec les publics dits ‘’classiques’’. »

Catégories : Non classé
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *