L’animal de ferme peut être un médiateur du bien être

logoTookets : Qu’est-ce que Les Z’Herbes folles?
Sophie Lamidey : Les Z’Herbes Folles est une association d’éducation à l’environnement itinérante qui a pour but de  :
– Sensibiliser à la nature et à l’environnement au travers d’activités ludiques et pédagogiques pour tous types de publics,
– Proposer aux institutions, aux particuliers et à toutes personnes sensibilisées à l’écologie, des projets (conseil, conception, réalisation, gestion) concernant l’environnement et le développement durable.
MINOLTA DIGITAL CAMERA– Participer à la préservation de la biodiversité par la conservation des races d’animaux domestiques françaises et espèces végétales remarquables.
– Participer au bien-être de chacun en utilisant l’animal comme médiateur.
– Proposer des activités autour du cheval, de l’âne et du poney.
– Former toute personne souhaitant acquérir ou approfondir ses connaissances et compétences dans le champs de l’éducation à l’environnement et de la médiation animale.

Tookets : Qu’est-ce qui a motivé la création de votre association?
Sophie Lamidey : Les membres fondateurs de l’association sont tous des professionnels de l’animation désireux de transmettre des valeurs, des connaissances, des émotions au travers du monde végétal et animal.

médiation9Tookets : Quelles sont vos actions concrètes?
Sophie Lamidey : Tout d’abord, nous gérons la ferme pédagogique de Pontoise.
Ensuite, nous intervenons en médiation animale dans les structures spécialisées tels les maisons de retraite, hôpitaux, centres spécialisés, EHPAD… Nous initions, développons, accompagnons et gérons des projets d’éducation à l’environnement et de médiation animale (création de structures). Enfin, nous proposons des expositions et  animations itinérantes lors de journées festives, par exemple des marchés de Noël, RDV aux jardins, ou le mois du développement durable…

Tookets : Quels sont vos projets pour les années à venir? 
Sophie Lamidey : Nous souhaitons développer davantage les interventions de médiation animale dans les structures : aller vers ceux qui ne peuvent se déplacer à la Ferme. La médiation animale consiste à mettre en relation une personne et un animal et rebondir sur les effets bénéfiques de cette présence. L’animal qui ne juge pas, vit l’instant présent, va susciter des émotions, des paroles, des gestes auprès de personnes fragilisées. Ex : communication avec des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, offrir une détente physique, psychique, proposer un avenir proche aux personnes en soins palliatifs, travailler la motricité auprès de personnes en surpoids…
ippie fauteuilNous souhaitons aussi développer un pôle « formation » dans le cadre de la médiation animale.

Tookets : Qu’allez-vous faire de vos Tookets?
Sophie Lamidey : Nous aurions besoin d’acquérir un petit véhicule utilitaire pour les déplacements dans les structures. Cette camionnette permettra de répondre à davantage de demandes de la part des structures et de déplacer les animaux dans des conditions de bien être optimales.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’animal de ferme peut être un médiateur du bien être

  1. pascale Parent dit :

    bonsoir Sophie
    je me suis promenée sur ton site et contente de lire que tu veux développer la médiation animale en structure…
    ON est partants à fond !
    Au fam, nous sommes à 18 mois d’ouverture, le personnel peine à se stabiliser, des postes sont non pourvu, du coup les sorties sont plus rares…
    Dis moi quand je peux te joindre sans te déranger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *