La SED propage la science et l’histoire, dans le Doubs

SED2Tookets : Qu’est-ce que la Société d’Émulation du Doubs et qu’est-ce qui a motivé la création de votre association ?

Nicole Brocard, Présidente de la Société d’Emulation du Doubs : Au cours du XVIIIe siècle, à l’imitation de l’Académie française, sont nées des académies provinciales, à caractère surtout littéraire. Parallèlement apparurent des sociétés savantes à curiosités multiples dans le domaine des sciences, de l’agriculture, de la médecine. Fondée en 1840, la Société d’Émulation du Doubs fut l’une d’elles. Ses adhérents s’étaient fixés diverses missions : « la propagation des sciences pratiques en lien avec l’industrie » associée « à l’enrichissement du département » mais aussi la réalisation d’un inventaire des monuments et des archives ainsi que la participation à la publication de documents inédits pour servir à l’Histoire de la région et plus généralement à celle de la France. La Société d’Émulation du Doubs fut reconnue d’utilité publique en 1863. Elle compte actuellement environ 305 membres résidant à Besançon, en Franche-Comté, en France et à l’étranger. Elle est largement ouverte et vit essentiellement grâce à ses adhérents. La Ville de Besançon, le Département du Doubs lui apportent leur soutien.

Tookets : Quelles sont vos actions concrètes ?

Aujourd’hui dans le cadre d’un travail collectif, ses membres  se réunissent autour de thèmes variés concernant essentiellement l’histoire régionale (récente ou ancienne) et l’apport des sciences dans son approche (dendrochronologie par exemple). La Société d’Émulation du Doubs s’intéresse également à la vie économique, aux personnalités et à leur apport à la culture, à la géographie ainsi qu’à la vie politique et sociale. Elle participe enfin à la promotion et à la connaissance du patrimoine culturel régional – en particulier le patrimoine archivistique, monumental, archéologique.
Une table des travaux a été élaborée à l’Institut d’études comtoises et jurassiennes par François LASSUS  (voir le volume du 200e anniversaire de l’Académie de Besançon, ou les tables de la revue Barbizier). Elle est accessible sur le site de la SED http://www.emulationdoubs.fr/histoire-patrimoine-franche-comte/5-doubs-besancon/fonds-documentaire.php

SED1L’activité de la Société consiste en :

  • Une réunion mensuelle avec une conférence de l’un de ses membres.
  • Une excursion annuelle avec visite d’un lieu remarquable par son histoire, son originalité, son rayonnement artistique, son développement industriel…
  • La connaissance du patrimoine monumental et artistique ; la sensibilisation à sa réfection (ex Tour du Saint-Esprit).
  • L’édition d’un volume de Mémoires où sont résumées les activités de l’année écoulée et reproduits les textes exposés, remis à l’Assemblée générale de mars suivant, à tous les membres à jour de leur cotisation.
  •  Participation à l’organisation de colloques dans le cadre de la Fédération des Sociétés savantes de Franche-Comté.
  • Enfin, la Société d’Émulation du Doubs entretient des échanges, en particulier de publications, avec de nombreuses Académies et Sociétés savantes ou culturelles, françaises et étrangères (Suisse, Royaume-Uni, Italie…).

Tookets : Quels sont vos projets pour les années à venir et qu’allez-vous faire de vos Tookets issus des programmes de la Tookets.Coop et du Crédit Agricole de Franche Comté ?

En 2018 :

  • Un programme de conférences variées dont :
  1. Celle Jean-Claude Duverget  (23 mars 2018 salle Edgar Faure du Conseil Régional),  « Quelle identité pour la grande région Bourgogne-Franche-Comté ? ».
  2. Celles organisées lors d’une séance exceptionnelle à la préfecture du Doubs avec conférence de Monsieur le Préfet Raphaël Bartolt et conférence d’Arnaud Dochtermann et André Ferrer « Lacoré, un homme de son temps, un intendant des Lumières ».
  3. Enfin celle du 8 décembre 2018 : Stéphane Goubet : « La restauration des charpentes de Franche-Comté par un compagnon du Devoir ».
  4. Publication de Mémoires.

En 2019 :

  1. Un programme de conférences variées et publication de Mémoires.
  2. Dans le cadre des parutions hors-série : préparation et édition d’une plaquette concernant l’œuvre de l’architecte Delacroix à Besançon.
  3. Participation à un Colloque des Sociétés Savantes organisé autour de l’art en Franche-Comté.
  4. Travail autour de la réfection de la tour du Saint-Esprit.
Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *