La cerise d’Itxassou a encore de beaux jours devant elle !

Tookets : Qu’est-ce que Xapata ?

logo-ceriseMaryse Cachenaut (présidente) : Xapata est une association créée en 1994 dont l’objet est de mener toute action visant à la sauvegarde, la relance, la promotion, et le développement économique de la filière « cerise d’ITXASSOU ».

Tookets : Qu’est-ce qui a motivé la création de votre association ?

Maryse Cachenaut  : XAPATA a été créée pour sauvegarder les variétés locales de cerises dont certaines comme la « BELTXA » (noire) étaient en voie de disparition. Les variétés locales de cerises sont des guignes, dont le calibre n’est pas très important, mais très intéressantes gustativement ! Les plus connues et les plus cultivées sont PELOA, XAPATA, et BELTXA ; elles murissent généralement de mi-mai à fin JUIN.
floraisonSi les variétés locales ont perduré dans le temps, c’est aussi parce qu’elles sont plus résistantes à l’éclatement que les variétés classiques comme les bigarreaux. La cerise d’Itxassou a connu son apogée jusqu’aux années 50/60 avec la création de la « Fête de la Terre » en 1949, qui deviendra la Fête de la cerise organisée par l’association ITSASUARRAK. A cette époque les cerises étaient vendues par dizaines de tonnes, voire centaines aux grossistes Bayonnais… Depuis, les agriculteurs se sont spécialisés dans l’élevage, la main d’œuvre a diminué et la cerise d’Itxassou qui se conserve peu de temps sur les étals, n’intéressait plus les acheteurs… et peu à peu a décliné…
L’association Xapata s’est donc donné pour mission de relancer la production en encourageant les plantations, mais également en créant en 2008 un verger conservatoire de la cerise près de l’église d’ITXASSOU sur un terrain communal.

Tookets : Quelles sont vos actions concrètes ?

Maryse Cachenaut  : L’association fédère les producteurs de cerises, s’occupe de faire multiplier les plants en variété locale et de les distribuer, s’occupe aussi de la promotion de la cerise d’Itxassou, et enfin réfléchit à une reconnaissance en signe officiel de qualité, tel qu’une AOP. C’est un travail de longue haleine qui demande du temps, de l’énergie et de l’argent. Il s’agit au final de protéger cette filière et de contribuer à ce que cette filière « cerise d’Itxassou  » soit rémunératrice pour les agriculteurs. L’association s’engage aussi dans des pratiques agricoles respectueuses de la nature, d’une part en n’utilisant pas de pesticides de synthèse mais aussi en organisant des formations sur la conduite des vergers avec des intervenants spécialisés en agriculture biologique.

Tookets : Quels sont vos projets pour les années à venir ? 

BELTXA GROS PLAN etxean Julien DSC_0090red1 (1)Maryse Cachenaut  : L’association réfléchit actuellement à la définition d’une zone de production et d’un cahier des charges de production afin de finaliser une demande de reconnaissance en AOP. Afin de définir la zone, un premier inventaire des cerisiers avait été effectué en 2014 sur la commune d’Itxassou  puis en 2015 sur les villages environnants, qui a permis de recenser plus de 5000 arbres. Aujourd’hui la question se pose de définir une zone un peu large qui permettrait de développer davantage la production, mais nécessite un nouveau travail d’enquête. L’association voudrait réussir à motiver des jeunes qui pourraient être intéressés par cette production !

Tookets : Qu’allez-vous faire de vos Tookets issus des programmes du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne ?

Julien gros plan cerises XAPATA grappe DSC_0191Maryse Cachenaut  : Les Tookets pourront permettre d’autofinancer une petite partie du travail d’inventaire que nous souhaitons faire pour élargir la zone de production. La production de cerises, très dépendantes des conditions climatiques peut être aléatoire, mais elle peut être une production complémentaire intéressante pour l’agriculteur, mais aussi pour le territoire, car elle amène une valeur ajoutée dans le paysage et contribue au maintien de la biodiversité cultivée !

Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La cerise d’Itxassou a encore de beaux jours devant elle !

  1. HOURCQ Evelyne dit :

    C’est avec plaisir que je peux à ma façon vous aider dans votre association par le versement de mes tookets. La cerise est mon fruit préféré. Bonne Continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *