Eduquer les enfants du Cambodge pour les sortir de la misère

logoPour un Sourire d’Enfant (PSE) intervient au Cambodge depuis 1996. « A l’origine, c’est un couple – Christian et Marie-France des Pallières – qui a eu un choc en voyant des enfants « travailler » nuits et jours sur la décharge de Phnom Penh au lieu d’aller à l’école », rappelle Thierry Gros, président de l’antenne lyonnaise. Leur aventure a récemment fait l’objet d’un magnifique documentaire au cinéma : « Les pépites ».
Photo-Pablo« « PSE » fonctionne essentiellement par système de parrainages afin d’accompagner les enfants sur la durée : de leur prise en charge, certains avec un gros retard scolaire, jusqu’à leur formation professionnelle. Ils quittent PSE avec un métier qui leur garantit leur intégration dans la société ».
Depuis 21 ans, plus de 10 000 enfants ont été pris en charge par l’ONG. « Au départ, c’était juste une paillotte pour nourrir les enfants de la décharge de la capitale. Enfants-au-centreAujourd’hui, PSE, en plus de son centre scolaire, travaille avec une centaine d’écoles partenaires et participe au déploiement de sa méthode de rattrapage scolaire sur tout le Cambodge ! », reprend Thierry. En outre, PSE reverse du riz chaque semaine aux parents pour compenser le manque à gagner, du fait que leurs enfants ne travaillent plus. « Sans ce soutien à la famille, la plupart refuserait que leurs enfants soient pris en charge ».

Trouver de nouveaux parrains

Affiche-Les-pe´pites-HDToujours au Cambodge, le centre PSE est également un nouveau foyer pour les enfants les plus en danger (maltraités) : ils sont actuellement 200. Par ailleurs, « Il faut savoir que le personnel sur place est cambodgien et en France, il n’y a que 4 salariés. PSE fonctionne grâce aux bénévoles des 18 antennes régionales qui se mobilisent pour organiser de nombreux évènements. Parmi ceux-ci, nous organisons chaque année une ‘’Tournée’’ avec la fondatrice afin de trouver de nouveaux parrains. »
Le parrainage est de 47€ par mois (soit 0,52€ / jour après déduction fiscale). Il est suffisant pour prendre en charge un écolier, mais plus assez pour un étudiant, d’où l’importance de trouver des financements alternatifs et innovants chaque année. « Par exemple, nous participons à la « Course des héros » et récoltons des fonds grâce aux coureurs. Nous organisons des repas cambodgiens, des activités culturelles telles que des concerts des pièces de théâtre, nous présentons PSE dans les écoles et en 2016- 2017, 12 d’entre elles ont organisé un repas ‘’bol de riz’’. Les économies réalisées sur le repas nous sont reversées… »

pse_cambodge11-minLes Tookets reçus via les programmes de la Tookets.Coop et du Crédit Agricole Centre Est contribuent à la prise en charge de nos enfants au Cambodge. Par exemple, ils peuvent servir à la rénovation d’une classe, à acheter du riz pour les familles ou encore des fournitures scolaires ou des uniformes pour les enfants.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

Catégories : Associations
Cette entrée a été publiée dans Associations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *