Un lieu de transmission et d’échange sur le biome méditerranéen

Logo-Domaine-du-Rayol-quadri-petitLe Domaine de Rayol, Le Jardin des Méditerranées, est un espace naturel protégé appartenant au Conservatoire du littoral (créé en 1975, organisme dépendant de l’État) et situé dans le Var entre Hyères et Saint-Tropez, et plus précisément entre Le Lavandou et Cavalaire-sur-Mer. « A la base, en 1910, c’était une propriété privée qui a changé plusieurs fois de propriétaire au fil des années », résume Nicolas Biasotto, le responsable développement et qualité du site. « Le dernier propriétaire était une mutuelle d’assurance, qui avait des projets d’aménagement pour le site. Une association de villageois s’est donc constituée afin de préserver cette propriété de 20 ha et a contacté le Conservatoire du littoral, qui l’a rachetée en 1989. »

Villa Le Rayolet © Domaine du Rayol

Villa Le Rayolet © Domaine du Rayol

Le Conservatoire a alors missionné le paysagiste Gilles Clément, qui a proposé la création du Jardin des Méditerranées en lieu et place de ce jardin à l’abandon où la forêt reprenait ses droits et où se trouvent plusieurs villas. C’est ainsi de Gilles Clément a conçu « un jardin de paysages du monde méditerranéen ». L’Association du Domaine de Rayol, à but non-lucratif, gère ce site pilote depuis 25 ans. Elle a pour vocation d’en faire un lieu de transmission des connaissances et d’échange sur le biome méditerranéen, de sensibilisation à la biodiversité et à la protection de l’environnement.

Des activités en veux-tu en voilà !

Ateliers-et-Formations-©-Domaine-du-Rayol-[800x600]

Ateliers et Formations © Domaine du Rayol

Le Domaine a ouvert dès son acquisition en 1989 et a attiré cette année-là 600 visiteurs. A l’époque, il y avait trois salariés : un directeur à mi-temps et deux jardiniers. Depuis, le site a énormément évolué. Aujourd’hui, le Domaine de Rayol accueille 75 000 visiteurs par an, et emploie plus de 25 salariés. « Le jardin a acquis une grande notoriété et est même mondialement connu. Il accueille des publics variés tout au long de l’année (364 jours par an) sur ses 7 ha de jardins paysagers, ses 14 ha de maquis et ses 14 ha de domaine maritime ». Le site, autofinancé à 85%, propose toute une panoplie d’activités en plus de la simple visite du site. « Nous proposons des visites thématiques sur réservation (sur les mimosas, les plantes sauvages comestibles ou des balades nocturnes) et accueillons les scolaires de la maternelle au BTS avec des visites adaptées à leurs programmes ».

Sentier marin © Domaine du Rayol

Sentier marin © Domaine du Rayol

Du 15 juin au 15 septembre, le Domaine propose un sentier marin au départ de la plage. La structure fournit palmes, masque et tuba pour une découverte encadrée de la faune et la flore sous-marines. Toujours en bord de mer, l’activité « Les pieds dans l’eau » permet de découvrir les richesses de la plage et du littoral tout en favorisant les échanges parents/enfants, à partir de 4 ans.

Un organisme de formation, une librairie…

Jardin du Chili © Domaine du Rayol

Jardin du Chili © Domaine du Rayol

Depuis 10 ans, le Domaine de Rayol est aussi un organisme de formation reconnu par l’État, qui s’adresse aussi bien au grand public qu’aux professionnels. « Nous proposons chaque année une trentaine d’ateliers théoriques et pratiques dispensés par des formateurs experts, internes ou externes, dispensés sur 1, 2 ou 3 jours et par groupes de 12 personnes », reprend Nicolas. Environ 500 personnes par an suivent ces formations dans trois grandes thématiques : « Côté jardin » concerne l’aménagement du jardin et le jardinage éco-responsable (pour apprendre comment faire un mur de pierres sèches ou la technique des calades) ;

Vue sur l'Hôtel de la Mer et la baie du Figuier © Domaine du Rayol

Vue sur l’Hôtel de la Mer et la baie du Figuier © Domaine du Rayol

« Côté plantes » concerne la botanique et les usages des plantes comme l’aromathérapie et la phytothérapie ; et « Côté Nature » sur la faune et les arts au jardin (photographie de nature, croquis de paysage…). « Le Domaine du Rayol est un vrai lieu de vie qui comprend aussi une librairie spécialisée avec plus de 2 000 références ayant trait à la nature. En 2016, nous allons doubler sa surface et la rendre accessible aux personnes à mobilité réduite, notamment avec l’installation d’un ascenseur. ».

…un « Café des Jardiniers » et une pépinière.

Le Café des Jardiniers © Domaine du Rayol

Le Café des Jardiniers © Domaine du Rayol

« Nous avons aussi un espace restauration au cœur du Jardin, le ‘Café des Jardiniers’, avec une démarche de développement exemplaire : nous y proposons des produits bio, en circuit court ou encore équitables, des produits de saison en accord avec le jardin, et c’est ouvert toute l’année ». Ce restaurant, très prisé, fait 14 000 couverts par an et constitue le second poste de recette du Domaine, après les entrées payantes au site. A noter, l’eau consommée au Café des Jardiniers est filtrée sur place, ce qui court-circuite le transport des eaux en bouteilles et les CO2 liés. « Enfin, nous avons créé une pépinière écologique pour proposer aux visiteurs d’acheter des plantes issues du Jardin et adaptées au climat méditerranéen, des petits sujets en pots anti-chignon que l’on fait pousser sans intrants. »

La Pépinière du Domaine du Rayol © Domaine du Rayol

La Pépinière du Domaine du Rayol © Domaine du Rayol

Les Tookets que vous voudrez bien lui distribuer, via les programmes de la Tookets.Coop et ceux du Crédit Agricole Mutuel Provence Cote d’Azur permettront d’aider au financement des deux projets phares : « Nous souhaitons accueillir tous les publics par la même porte. Donc nous allons devoir implanter un ascenseur et agrandir l’espace accueil. Ensuite, nous voulons réhabiliter, restaurer un bâtiment – le Rayolet, dédié à la connaissance des jardins – afin d’y accueillir des formations diplômantes ». Et comme c’est un gros projet à plusieurs millions d’euros, tous les dons sont bienvenus !

Catégories : #COP21, Associations
Ce contenu a été publié dans #COP21, Associations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *