logoTookets : Qu’est-ce que « Andiamo ragazzi » ?

Une association à but non lucratif qui a comme objectif de faire découvrir la langue italienne aux tout-petits en présence de leurs parents, afin d’être accompagnés dans ce nouvel univers linguistique et culturel.
Nous avons choisi la langue italienne car étant basé sur Digne-les-bains, nous nous sommes rendu compte que la communauté italienne est très importante et surtout, nous sommes tout près de l’Italie !

Tookets : Quels sont vos objectifs ?

L’association est toute jeune mais elle a de grandes ambitions ! La première étant tout simplement de faire découvrir une autre langue et une autre culture à l’enfant, ici l’italien, mais aussi lui donner envie de découvrir par la suite d’autres langues tout comme de valoriser sa langue maternelle si elle est autre que la langue française. Nous visons une ouverture mentale à 360 degrés !
La seconde serait petit à petit de créer des événements permettant de réunir l’ensemble de la communauté italienne de Digne et de ses alentours ainsi que tous les italophones lors de manifestations ludiques et autour de la langue italienne.

photos-premier-atelier-italienTookets : Parlez-nous de vos actions ?

Nous avons mis en place des ateliers en italien : un pour les plus petits (de 3 ans à 6 ans) accompagnés d’un adulte (père, mère, tante, mamie, etc.) et le deuxième pour les plus de 6 (jusqu’à la fin du primaire) qui viennent seuls participer à l’atelier animé par une intervenante bilingue ayant vécu  neuf ans à Rome et enseignant depuis plus de douze ans l’italien et le français langue étrangère.

Tookets : Que souhaiteriez-vous faire de vos Tookets, issus des programmes du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur ?

Dans un premier temps, nous souhaiterions acheter du matériel didactique (manuels, feuilles, feutres, etc.) ainsi que des goûters à offrir aux enfants lors des ateliers. Nous aimerions aussi créer des t-shirts à l’effigie de la marionnette qui est le personnage de nos histoires italiennes racontées aux enfants et qui seront utiles lors des ateliers. En effet, les enfants enfilent le t-shirt et rentrent dans le monde féérique des aventures de cette petite marionnette. Enfin, avoir des Tookets de côté nous permettra d’avoir des projets plus importants comme organiser des événements festifs pour rassembler les italophones, italiens, amants des langues vivantes.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association ?  Contactez-nous !

Publié dans Associations | Laisser un commentaire
Catégories : Associations | Laisser un commentaire

Qui sommes-nous ? 

logom&mComme nous, vous connaissez :

  • des jeunes en situation précaire qui cherchent à se loger
  • des familles aux très faibles revenus
  • des couples séparés dont l’un se retrouve sans logement
  • des personnes qui perdent leur emploi et ne peuvent plus payer leur loyer

Il y a aussi des familles qui vivent dans des logements insalubres.
Un logement décent est un droit pour tous. Alors, une équipe sensibilisée à ce besoin a créé l’association Monde en Marge – Monde en Marche, « M&M » dont le but est de réaliser des logements accessibles à tous.

Nos actions

m&m1A la fin de l’année 2018 nous aurons 90 logements allant du studio au T4. Nous avons déjà
permis à plus de 150 familles d’accéder à un logement pérenne dans le parc privé ou public.
Nos logements sont attribués à titre temporaire. Les loyers sont de l’ordre de 5 à 6 euros du m². Dès qu’un locataire peut accéder à un logement HLM son bail prend fin. Chaque famille est accompagnée par un de nos membres bénévoles, épaulé par nos assistantes sociales.

Comment nous aider ? 

m&m3Devenez bénévole : Notre association repose beaucoup sur le bénévolat et nous recherchons dans le département de l’Essonne des compétences, pour l’accompagnement, les travaux du bâtiment, l’entretien des logements et l’animation.
Vous pouvez aussi nous soutenir par une simple adhésion.
Donnez nous des Tookets : Nous ne percevons aucune aide de fonctionnement. Ces Tookets issus des programmes du Crédit Agricole Paris Île de France vont nous aider à financer les fêtes que nous organisons pour les familles à Noël avec distribution de jouets et au mois de juin avant les vacances d’été.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association ?  Contactez-nous !

Publié dans Associations | Laisser un commentaire
Catégories : Associations | Laisser un commentaire

logoOrganisé par l’association Festi Seounes, le 19  mai prochain à partir de 10 heures jusqu’à 19 heures ainsi que le lendemain  20 mai de 09 heures à 18 heures, se déroulera le 18ème festival de l’Ortie et de la Nature. Durant ces deux jours, les saveurs sauvages, mais bien domptées, seront en vedette dans le village où se retrouveront une quarantaine d’exposants qu’accompagneront une série d’animations.

afficheCommune et poussant dans nos jardins, l’ortie est une plante riche en enzymes, en oligo-éléments et en vitamines que nombre de recettes savent accommoder. Elle intervient aussi efficacement contre certaines maladies et, transformée en purin, elle est un excellent engrais pour les sols. Parée d’autant de qualités, elle reste ignorée, victime de sa mauvaise réputation due à ses poils urticants car qui s’y frotte s’y pique !

Conférences sur les plantes médicinales et sur la permaculture, jeu de piste, atelier aquarelle…de quoi bien occuper votre week-end des 19 et 20 mai. Un repas champêtre peut être pris sur place ou à emporter (au prix de 13 €). Réservations ou renseignements  05 53 47 01 77 ou festiseounes@yahoo.com. Pour plus de détails, consultez le site internet de l’association Festi Seounes ou son compte facebook.

confituresEnfin, vous pouvez aider cette association en lui distribuant vos Tookets issus des programmes du Crédit Agricole d’Aquitaine !

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association ?  Contactez-nous !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire
Catégories : Non classé | Laisser un commentaire

Tookets : Qu’est-ce que Biosol 62 ? 

logobiosolL’Association de Chantiers d’Insertion Biosol’62 a été créée en 2001 dans le but de lutter contre l’important taux de chômage de la communauté d’agglomération du Boulonnais.
Grâce à l’activité de maraîchage biologique et de vente des légumes cultivés. Biosol’62 accompagne des personnes à retrouver un emploi et construire un projet professionnel et personnel. Le jardin permet également aux bénéficiaires de retrouver une activité sociale par l’échange avec les parties prenantes du projet : jardiniers, maraîchers-encadrants, adhérents, agriculteurs locaux, institutionnels…

  • jardinDévelopper et de promouvoir des activités d’insertion sociale et/ou professionnelle et de formation à destination des personnes en situation d’exclusion sociale et/ou professionnelle en utilisant comme support pédagogique des activités liées à la culture maraîchère biologique
  • La mise en œuvre de parcours d’insertion personnalisés en vue d’une qualification professionnelle permettant d’accéder aux emplois pérennes.
  • De faire acquérir aux personnes bénéficiant de parcours d’insertion une expérience professionnelle au travers d’emplois correspondant à des besoins émergents ou des besoins non satisfaits dans les domaines liés aux actions d’insertion de l’association.
  • palette2De favoriser, dans le cadre des diverses dispositions législatives existantes ou à venir, l’insertion et la qualification des personnes en situation d’exclusion.
  • De mener toute action de sensibilisation, de prévention, d’information et d’éducation et ainsi de concourir à la promotion d’une nouvelle citoyenneté liée à la recherche de la qualité du cadre de vie.
  • De conduire toute action d’insertion sociale et/ou professionnelle des personnes en situation d’exclusion par des supports pédagogiques dans le respect des règles régissant l’insertion par l’activité économique

Tookets : Qu’est-ce qui a motivé la création de votre association ?

travailLa lutte contre l’exclusion sociale et professionnelle des personnes en difficultés d’insertion de l’agglomération boulonnaise.

Les actions liées à notre projet s’étendent principalement sur le territoire de la Communauté d’Agglomération du Boulonnais (22 communes). Sur le territoire du Boulonnais, il y un taux de chômage important (18,1% fin 2013).

Nous employons 17 personnes en contrat aidé sur le métier de maraichage bio.

Tookets : Quelles sont vos actions concrètes ?

affiche-fbPour réaliser son objet social, la structure développe des activités qui sont des supports professionnels permettant aux salariés en parcours d’insertion embauchés d’établir son projet professionnel. Les supports d’activités sont :

  • la préparation des sols, des semis et plantations
  • entretien des sols, semis et plantations
  • nettoyage, bottelage et pesée des produits
  • cueillette des produits
  • préparation des paniers
  • préparation des étales pour la vente directe
  • suivi des commandes des adhérents
  • la tenue de la caisse et du cahier de reçu
  • la livraison des commandes
  • la fabrication de bac à compost et de carré potager
  • la transformation de légumes

Parallèlement nous avons mis en place un atelier Bois, nous fabriquons des objets en bois avec en majorité avec de la récupération de palettes.

Tookets : Quels sont vos projets pour les années à venir ? 

palette1Avec une perte importante de produits déclassés, surproduction durant la période estivale. Nous avons décidé d’augmenter la valorisation de notre production (soupes, confitures, mise en bocaux de légumes…). Ainsi limiter les pertes.

Tookets : Qu’allez-vous faire de vos Tookets issus des programmes du Crédit Agricole Nord De France ?

Amélioration des outils de travail pour la transformation de légumes :

  • Achat d’une cuve de cuisson : Aujourd’hui, nous travaillons avec plaques de cuisson à induction et des marmites de 10 l.
  • Capsuleuse semi-automatique : Aujourd’hui, nous mettons les capsules à la main et nous avons des pertes de bouteilles mal serties et d’autre part le fait de les capsuler automatiquement allongerait le durée de DLC d’un an.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association ?  Contactez-nous !

Publié dans Associations | Laisser un commentaire
Catégories : Associations | Laisser un commentaire

logobbBuru Beltza (tête noire en langue basque) est une association d’éleveurs de brebis de la race Manex têtes noires, basée en Pays basque intérieur, mais constituée de 95 éleveurs installés essentiellement sur les 3 provinces d’Iparralde (Pays basque de France), mais aussi en béarn et en Hégoalde (Pays basque d’Espagne). « Son objectif », selon l’animatrice de l’association Marie Loisel, « c’est de sauvegarder et promouvoir cette race locale pyrénéenne rustique dans des systèmes d’élevage qui privilégient l’autonomie, la durabilité et la présence longue en estive. La diminution de 60% du cheptel de Têtes Noires ces 30 dernières années et la forte conversion observée vers des races plus productives sont autant de facteurs alarmants qui poussent les éleveurs de l’association à souhaiter redoubler d’effort ces prochaines années pour assurer la préservation de cette race. Sa défense est essentielle, car en plus d’apporter des services en termes d’entretien du paysage, les élevages de Tête Noire représentent des maillons essentiels de la filière fromagère AOP du territoire dont l’image de qualité et d’authenticité bénéficie à bien des secteurs de l’économie locale. »

Des festivités autour de la brebis tête noire

LicqPour parvenir à ses objectifs, Buru Beltza met en place plusieurs actions concrètes. « Nous organisons des événements dont le but est la découverte du métier de berger et des produits issus des élevages transhumants ». Bortuaren Eguna, par exemple, est une journée organisée tous les deux ans à la fin juillet sur le plateau d’Iraty. « On peut assister lors de cet événement à un concours de brebis et à un concours de fromages d’estive jugé par les professionnels de la branche (crémiers, éleveurs, restaurateurs et consommateurs…).» L’an dernier, c’était aussi la première édition de la fête de la transhumance à Licq Athérey, en Soule, pour la descente des brebis fin Septembre. On pouvait y découvrir entre autres choses une exposition photo « Euskal Artzainak » de Séverine Dabadie et un atelier sur le goût, en partenariat avec l’association Sarde Sardexka. « Ce fut une réussite que nous allons essayer de reconduire et ouvrir à un public plus large. » Parmi les autres activités de l’association, on trouve des actions de promotion et de sensibilisation dans les formations agricoles professionnalisantes.

Trouver de la main d’œuvre qualifiée hiver comme été

 Bortuaren-Eguna« Nous avons également mis en place cette année et depuis mars une bourse à l’emploi afin de répondre aux besoins en main d’œuvre des  éleveurs-employeurs et pérenniser les emplois à l’année pour les salariés, hiver comme été. »  Buru Beltza centralise les offres et les demandes et trouve de la main d’œuvre qualifiée, denrée plutôt rare de nos jours, d’autant que la demande de gardiennage est de plus en plus forte (et que les agriculteurs peuvent bénéficier d’aides). « C’est une des pistes que nous avons imaginé avec de nombreux acteurs du territoire pour  soutenir le maintien de l’activité transhumantes dans nos vallées ». Et pour gérer tout cela au plus près des éleveurs et du territoire, l’asso s’est dotée de deux postes d’animatrices basées en Pays basque et Béarn.

Un schéma de sélection plus respectueux du standard et de la rusticité

L’un des projets fondateurs de la structure est aussi de définir les lignes directives et développer un nouveau schéma de sélection pour la race de brebis têtes noires. Le noyau des sélectionneurs a diminué peu à peu pour plusieurs raisons, notamment des désaccords entre l’objectif de l’augmentation de la production laitière et celui de l’importance de conserver les critères du standard de la race (forme des cornes, couleur de la brebis, aplombs, etc.). « L’objectif de ce nouveau schéma seraient d’intégrer tous les critères et de répondre à ces objectifs collectifs en s’adaptant aux particularités des systèmes transhumants. » Car oui, la Manex tête noire transhume très tôt dans l’année et redescendent tard, ce qui est rend l’utilisation des outils classiques de la sélection (comme l’insémination artificielle par exemple) difficiles.

Valoriser les produits issus de cet élevage typique

TranshumanceDernier aspect – et non des moindres – visé par l’association : trouver une façon de valoriser les produits de la race moins laitière que les autres races locales mais qui constitue une valeur environnementale intéressante pour le territoire puisqu’elle est intégrée dans des systèmes d’élevage qui transhument jusqu’à 6-7 mois. « Avec plus de valeur ajoutée, on pourrait favoriser l’installation de plus de bergers en têtes noires. » Un groupe de travail vient d’entamer une réflexion au sujet des diverses pistes à creuser, comme la commercialisation des agneaux, du lait, la transformation fromagère ou la filière laine.
Les Tookets issus des programmes du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne seront employés au financement de supports de communication (témoignages photos dans le but d’éditer un livre ou de vidéos avec des entretiens d’éleveurs…), développer un site web permettant une meilleure visibilité des actions de l’association et une meilleure valorisation des produits issus de cet élevage très typique.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association ?  Contactez-nous !

Publié dans Associations | Laisser un commentaire
Catégories : Associations | Laisser un commentaire