Copie de Logo B33« Contrairement aux idées reçues, le boomerang ne vient pas d’Australie », introduit Michel Appriou, le président de l’association « Boomerang 33 », créée en 2005 et sise à Cestas, dans la banlieue bordelaise en Gironde. « C’est un instrument assez ancien (-23 000 ans) qu’on a retrouvé un peu partout sur tous les continents, jusque dans le tombeau du pharaon Toutankhamon ! » Il est revenu à la mode au début des années 70, après une longue période dans les limbes de l’oubli.

Marie Appriou

Marie Appriou

L’objet de cette association est bien entendu de faire connaître le plus possible ce « bâton de lancer » à travers sa pratique sportive, mais également à travers divers ateliers de découverte autour de thématiques liées à l’air, au vent, à l’aéronautique et aux technologies de fabrication, le tri et la connaissance des matières plastiques et même jusqu’à l’histoire de cet instrument singulier, dont les propriétés aérodynamiques font qu’il revient vers celui qui l’a lancé. Et Boomerang 33 va bien plus loin que le seul sport ou le jeu de plage, comme vous allez le lire…

De jeunes champions du monde

Boomerang imprimé en 3DL’association, qui dépend de la Fédération Française de Vol Libre (qui regroupe les pratiquants de deltaplane, parapente, cerf-volant, kitesurf et depuis peu de boomerang) revient tout juste d’Albuquerque, au Nouveau Mexique (USA), où elle a emmené six de ses jeunes participer aux championnats du monde de Boomerang. Ce voyage a été rendu possible grâce au succès d’un crowdfunding lancé sur la plateforme HelloAsso. Et résultat : Marie Appriou (la fille du président) a remporté le titre de championne du monde féminine à l’âge de 20 ans, tandis que Cloé Guerrero (14 ans) celui de championne du monde Junior.

Cloé Guerrero

Cloé Guerrero

Son frère Matéo a quant à lui été sacré vice-champion du monde Junior à l’âge de 12 ans ! « La particularité de cette épreuve, c’est que pour la première fois, ils ont utilisé nos boomerangs fabriqués sur imprimante 3D », reprend Michel. Et de préciser : « Les boomerangs de compétition adaptés aux jeunes n’existent pas dans le commerce. D’où la nécessité de les fabriquer nous-mêmes ». Et pour ce faire, Boomerang 33 a lancé un projet « pilote » intitulé Fabrik@Boom, dans le cadre des Ecoles Françaises de Boomerang « EFB ».

Les nouvelles technologies au service du sport et de l’écologie

Matéo GuerreroLa structure s’est associée à un ingénieur (Jean- marc Pachot projet « ECOset ») qui teste avec elle une machine qui recycle le plastique (les bouchons pour l’instant, puis n’importe quel autre plastique ménager d’ici la fin de l’année – il existe seulement trois de ces machines en France) pour en faire du filament, ensuite utilisé dans la fabrication en trois dimensions. « D’ailleurs, dans le cadre de notre usage des technologies du numérique, nos connaissances et notre pratique de l’aérodynamisme ainsi que de notre rapport à l’écologie, nous souhaitons travailler avec les collèges et lycées. » Une manière originale et tout à fait dans l’air du temps d’associer les jeunes au recyclage des matières plastiques tout en leur permettant de s’adonner à leur vice préféré (les écrans, avec du dessin en 3D), puis en les incitant à aller tester le résultat de leurs travaux en se confrontant aux éléments, en pleine nature. « Des professeurs se sont déjà montrés intéressés ; il nous reste à obtenir l’accord de l’académie. » Et pour rajouter un intérêt et un côté ludique, les idées ne manquent pas : un concours de design est envisagé.

Le prochain championnat du monde en France !

Boomerang 33 entretient un rapport très particulier avec son objet de prédilection, qu’elle fabrique également en matières composites. Et, toujours avec ce soucis de faire évoluer ses machines et ses techniques, ainsi que pour gagner en autonomie, elle va imprimer ses propres moules en 3D. Les Tookets issus des programmes du Crédit Agricole d’Aquitaine qu’elle recevra seront dédiés partiellement à cet atelier qui va demander un certain investissement, mais aussi à l’organisation du championnat du monde de Boomerang, qui aura lieu en France en 2020. Et Michel Appriou de terminer en lançant cet appel : « Nous recherchons des partenaires pour monter ce projet » !

Publié dans Associations | Laisser un commentaire
Catégories : Associations | Laisser un commentaire

BEESituée en Gironde, à 20 kilomètres de Saint-Emilion, l’association « De la fleur… au miel » a pour objectif la sauvegarde des abeilles mais pas spécifiquement pour la production de miel et surtout : pas à n’importe quel prix. L’idée de départ vient d’Alain Lacombe, le trésorier de la structure : « j’ai eu envie de créer quelques ruches face aux dégâts causés par les pesticides et les frelons asiatiques. Il y a eu énormément de pertes cet hiver ». Depuis, il a été rejoint par une douzaine de personnes pour un total de 25 ruchers (de 1 à 4 par personne). Le président, Yvan Cassat, reprend : « En ce qui concerne la lutte contre les pesticides, nous essayons de travailler le plus possible en bio. Nous avons planté des fleurs et des arbres autour de nos ruches, qu’un agriculteur Bio a acceptées sur ses terres, loin des champs traités ». La structure a également mis en place des actions de sensibilisation auprès des communes, des agriculteurs et plus généralement de la population.

Un ennemi difficile à combattre

hornetLe problème principal est surtout de lutter contre les frelons asiatiques qui sévissent dès le début de l’été et jusqu’à la fin de l’automne. « Nous sommes un peu démunis face à cette espèce non endémique et invasive ». Il y a bien les pièges à reines à la fin de l’hiver (qui consistent en une bouteille plastique contenant une mixture attractive à base de bière et de sirop de grenadine), mais ça ne suffit pas à enrayer leur progression. « Un ami nous a confectionné des perches artisanales pour détruire les nids qu’on nous signale (constituées de sortes de tuyaux creux qui s’emboitent et dans lesquelles on injecte un gaz), mais l’hyménoptère est malin. Il construit ses nids le plus haut possible dans les arbres et bien à l’abri dans les feuillages. Si on détruit deux ou trois nids par saison, ce n’est pas non plus suffisant. » Et lorsqu’enfin les feuilles tombent et que les nids apparaissent, c’est souvent trop tard : les reines sont parties hiberner.

Pour une action plus efficace

P1060512L’idéal serait de trouver un produit que seuls les seuls frelons asiatiques acceptent et emmènent dans leur nid, comme pour les fourmis, mais son invention va demander encore quelques temps…
« Nous sommes une toute petite association, donc nous faisons avec les moyens du bord », rappelle le président, qui souhaite que son action devienne plus efficiente. « Pour vous dire à quel point nous manquons de moyens : la méthode la plus efficace que nous ayons trouvé pour tuer les frelons asiatiques qui approchent de nos ruches, c’est de les frapper avec des raquettes de Badmindon ! » P1060510C’est pour cela que les Tookets issus des programmes du Crédit Agricole d’Aquitaine que vous voudrez bien lui distribuer seront alloués à l’amélioration de l’équipement (ruches et ruchettes plus modernes, combinaisons plus adaptées contre le frelon asiatique, achat de recharges de gaz pour détruire les nids, perches plus faciles à utiliser…) et des outils de communication (l’asso récupère tout essaim sauvage pour éviter la consanguinité dans ses ruchers) et de sensibilisation.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

Publié dans Associations | Laisser un commentaire
Catégories : Associations | Laisser un commentaire

logoLa Note Rose est une association qui se propose d’accompagner les femmes touchées par un cancer du sein et plus largement par un cancer dit « féminin ».
Elle rayonne sur un territoire qui couvre les départements 78 et 27  depuis 2013 et accueille sur ses activités et événements presque une centaine de participantes. Parallèlement l’association compte plus de cent adhérents, valides ou non, mais tous concernés de près ou de loin par le sujet.
Les enjeux de cet accompagnement sont importants car le parcours de soin pour le traitement du cancer du sein est vraiment très lourd à supporter.
chorale-auchan-59d0b804683eeSi 8 femmes sur 10 sont tirées d’affaire au bout de 5 ans, 12000 d’entre elles décèdent chaque année en France, où l’on comptabilise 53 000 cas environ annuellement. La sensibilisation au dépistage fait partie des missions que nous nous sommes données car « l’apprendre tôt est l’apprendre à temps ». Un slogan qui doit faire son chemin pour toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans en France. A propos d’âge moyen de survenue d’un cancer du sein, la structure est contactée par des femmes de plus en plus jeunes. Elles ont autour de 35 ans et sont dévastées par ce qui leur arrive et n’ont pas les clés pour faire face à ce tunnel qui les aspire.

La souffrance liée aux traitements

marche-rose-2017-2-59dafeb3324eeLe dépistage peut permettre d’éviter l’apparition d’un cancer, grâce au repérage et au traitement d’une anomalie qui aurait pu évoluer vers un cancer.
Bien sûr le cancer du sein n’est en général pas douloureux mais ce qui fait souffrir ce sont les traitements : chirurgie plus ou moins lourde avec ou sans mastectomie, chimiothérapie, radiothérapie et hormonothérapie sont les ingrédients d’un traitement de choc classique.
Etre accompagnée durant ce parcours de combattante, c’est la garantie de traverser la tempête de façon moins chaotique en terme de condition physique et morale.
La Note Rose met le cap sur la résolution de différentes problématiques : la disparité de l’information, la perte de l’estime de soi, la fatigue et l’isolement.
Et pour répondre positivement à ces problématiques l’association met en place des activités exclusivement dédiées aux femmes atteintes par cette maladie :

  • lache-de-ballons-camy-56269fedb3c6aUne newsletter mensuelle circule au sein des hôpitaux, sur les réseaux sociaux, auprès d’autres associations partenaires et bien sûr auprès de toute personne, malades ou professionnels souhaitant la recevoir.
  • Des ateliers de socio esthétiques mensuels animés par une professionnelle diplômée offrent un moment de répit, très apprécié par nos adhérentes.

Et pour ne pas laisser sur le bord de la route les patientes qui ne seraient pas encore en capacité de nous rejoindre en ville, nous leur faisons parvenir des kits de soins de support par l’intermédiaire des équipes de l’hôpital de Mantes la Jolie.

Restaurer l’image de soi

lecture-5aa2e87875eab« La restauration de l’image de soi, souvent très malmenée pendant les traitements fait partie intégrante de nos préoccupations. Au point que nous organisons chaque année une exposition photos avec la complicité discrète et bienveillante de notre photographe attitré Malik Chaïb. Rompre l’isolement est également au cœur de nos objectifs car cancer ou pas les malades se plaignent toujours et à juste titre d’un isolement difficilement supportable et qui n’aide pas à la guérison », indique la présidente, Pascale Watrin.
C’est pour cette raison que l’association La Note Rose met en place depuis plusieurs années des cafés rencontres, qui, de l’avis de l’association, font bien plus sens que de simples groupes de parole. Car cette parole se libèrera bien mieux à la faveur d’activité partagée. Les intervenants, tous spécialistes de leur domaine emmènent les participantes dans une demi-journée vers des contrées  apaisantes et réparatrices. Les adhérentes sont sensibilisées aux bienfaits de la digitothérapie, du yoga du rire, de la reconnexion avec la nature, de la nutrition à l’indice calorique bas, de la pratique du sport, des exercices pour la mémoire, de la pensée positive, des astuces beauté, des cures thermale, etc.
lache-de-ballons-camy-56269ff1bf0ed« La problématique de la fatigue, qui s’est invitée dans notre corps de façon durable est traitée radicalement par la reprise de l’activité physique. En effet nous constatons que les douleurs liées à la prise de l’hormonothérapie par exemple régressent à force de pratique régulière et de moyenne intensité ».
Ainsi les adhérentes ont le choix de pratiquer la marche nordique, le Qi gong, la danse indienne Bollywood, le Pilates mais aussi la relaxation pour réapprendre à respirer et détendre les muscles.
Dans ce programme de Ministre, l’art thérapie n’est pas en reste et l’association s’est tournée vers des opérateurs locaux pour dispenser des séances d’art thérapie par les arts plastiques et par la voix.

La médiation culturelle pour « dé-tabouiser »

octobre-rose-by-night-5637cc6fba9b1La sensibilisation au dépistage doit rester notre toile de fond. Pour ce faire, La Note Rose utilise la médiation culturelle pour parler « autrement » du cancer du sein, sans tabou et avec une visée de rayonnement large sur la population. « Notre plus extravagante opération a été l’élévation d’une pyramide de 2000 soutien gorges teints en rose, savamment éclairée dans le centre culturel de notre ville. Nos vernissages d’expositions photos rassemblent toujours un nombre impressionnant de visiteurs. Preuve que nous visons juste dans nos actions de sensibilisation. »
La Campagne Octobre Rose offre à l’association un plateau médiatique et ne manque jamais de l’exploiter le mieux possible chaque année, que ce soit en organisant une Marche Rose géante, des conférences/débats, des concerts de soutien, des flash mob, des enrubannages d’arbres ou même le dressage de murs de seins customisés…
Vous l’aurez compris les missions de l’association La Note Rose sont multiples : les événements grand public et les activités dédiées.
« Nous nous sentons soutenues par un nombre croissant de partenaires, par une population de plus en plus nombreuses à plébisciter nos actions et cela fait chaud au cœur. Nous sommes néanmoins en perpétuelle recherche de financements pour pouvoir pérenniser nos actions et faire des soins de support les alliés indispensables pour un pronostic le meilleur possible. Les valeurs de l’association La Note Rose, que nous souhaitons porter haut sont la solidarité, la bienveillance et le partage », termine la présidente.

Vos Tookets pour aider la Note Rose

Cette année, La Note Rose avait deux gros projets à financer :

  • Elle souhaitait présenter sur son stand à chaque évènement grand public un buste d’auto palpation mammaire pour sensibiliser les femmes à cette pratique. Elle a fait financer cet outil qui dissimule 8 signes qui doivent alerter par un Club Rotary.
  • Elle souhaitait également envoyer en séjour des femmes atteintes d’un cancer du sein et qui n’ont pas encore réussi à reprendre leur vie d’avant. L’asso a obtenu un début de financement pour ce projet grâce à un Lions Club.

Si vous avez obtenu des Tookets issus des programmes du Crédit Agricole de Paris et d’Ile de France, vous pouvez les distribuer à cette association pour l’aider dans sa cause.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

 

Publié dans Associations | Laisser un commentaire
Catégories : Associations | Laisser un commentaire

logoAutism’Action 95 a été créée en 2013 par des parents d’enfants autistes. Son objectif se concentre autour de l’inclusion sociale et professionnelle des personnes présentant des Troubles du Spectre Autistique (T.S.A.). C’est pourquoi ses actions visent à favoriser, développer ainsi que promouvoir l’aide morale et matérielle à toute personne autiste ou à sa famille, afin de faciliter son existence, son inclusion mais aussi l’adaptation de son environnement familial, scolaire ou professionnel. Depuis juin 2018, Autism’Action 95 a initié et intégré la Fédération Autistes Sans Frontières  95 (ASF95). Elle marque ainsi sa position au sein du département du Val D’Oise.

Mais l’autisme, c’est quoi, finalement ?

carteL’autisme est un trouble sévère et précoce du développement de l’enfant apparaissant avant l’âge de 3 ans. Il est caractérisé par un isolement, une perturbation des interactions sociales, des troubles du langage, de la communication non verbale et des activités stéréotypées avec restriction des intérêts. Mais trois éléments cumulatifs caractérisent ainsi l’autisme : un trouble de la communication, une perturbation des relations sociales et des troubles du comportement. L’autisme n’est plus considéré comme une affection psychologique ni comme une maladie psychiatrique. On considère qu’il y a environ 650 000 autistes en France, ce qui correspond à environ une naissance sur 100. Ce sont surtout les garçons qui en sont atteints (4 garçons pour 1 fille) et 80% d’entre eux ne sont pas scolarisés.

Une A.D.A.P.T. avec un éducateur spécialisé

robo1L’association a mis en place un atelier-dispositif d’animation pédagogique et thérapeutique (A.D.A.P.T.) avec l’éducateur spécialisé Brahim Hammouti, dont le but est de favoriser l’épanouissement et le développement de l’enfant à travers des ateliers socio-éducatifs, dans lequel les outils de la robotique et du numérique sont utilisés pour développer les compétences de l’enfant et lui permettre d’évoluer favorablement dans son environnement. Son champs d’action : la logique, le raisonnement, le visio-spatial, la motricité fine, le langage et les habiletés sociales. Cette année, 8 enfants ont bénéficié de cet accompagnement individuel et hebdomadaire.

Un lieu d’accueil et de prise en charge

papillons bleusLa maison des papillons bleus est un dispositif (situé sur le secteur Gonesse – Sarcelles) qui a pour but d’accueillir et d’accompagner des enfants autistes dans le cadre d’une prise en charge psycho-éducative globale (de type ABA), mais aussi de les soutenir dans leur projet de scolarisation en milieu ordinaire. 6 enfants y sont accueillis sur 4 demi-journées hebdomadaires, en fonction de leur emploi du temps respectif ; le temps d’accueil s’étendant sur 4 heures journalières. L’équipe opérationnelle est composée d’une psychologue comportementaliste spécialisée dans les TSA, une enseignante spécialisée, des intervenantes psycho-éducatives et des stagiaires psychologues, avec toujours comme ratio d’encadrement un adulte pour un enfant.

Formation et soutien aux familles

robo3Afin de garantir le meilleur des accompagnements aux enfants de l’association, Autism’Action 95 assure la formation des professionnels intervenant au sein de la Maison des Papillons Bleus, des ateliers robotiques et numériques ainsi qu’auprès des Auxiliaires de Vie Scolaire qui accompagnent ces mêmes enfants à l’école. Elle propose également des formations à destination des parents, professionnels de soin, de l’enseignement dans le but de sensibiliser et former le plus de personnes à la prise en charge d’enfants autistes.
La structure propose aide et conseil aux familles dans la mise en place des prises en charges adaptées (soin, accompagnement éducatif, constitution du dossier MDPH pour le projet personnalisé de scolarisation ou l’obtention d’une allocation et d’un projet d’orientation, etc.) et met pour ce faire à disposition son réseau.  Dans le cadre d’un projet de scolarisation, elle accompagne l’enfant et sa famille en collaboration active avec les enseignants et les psychologues grâce à une convention signée avec l’éducation nationale. Elle a lancé l’idée d’un projet vacances unies pour permettre aux familles de partir en vacances avec le soutien de la CAF et des actions d’autofinancement (brocantes…)

Les besoins d’Autism’Action 95

robo2Aujourd’hui, Autism’Action 95 est une association reconnue par les familles et institutions du Val D’Oise. Le nombre de familles touchées par l’autisme ne cesse d’augmenter alors que les prises en charge adaptées manquent cruellement, faute de place. C’est la raison pour laquelle elle œuvre tous les jours à la recherche ainsi qu’à la mise en place d’alternatives adaptées et innovantes telles que le projet A.D.A.P.T. ou celui de « la Maison des Papillons Bleus ». Le but étant d’offrir une réponse adaptée et spécifique aux enfants et adolescents. Par conséquent, ses besoins se concentrent autour de locaux adaptés pour accueillir les enfants et/ou les adolescents (une demande est en cours auprès de la ville de Gonesse et bailleur social), ainsi qu’autour du financement d’une équipe de professionnels qualifiés et formés à la prise en charge de l’autisme. Vous pouvez lui distribuer vos Tookets issus des programmes du Crédit Agricole de Paris et d’Ile de France.

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

Publié dans Associations | Laisser un commentaire
Catégories : Associations | Laisser un commentaire

LOGO-ARTTookets :  Qu’est-ce que l’Association du Refuge des Tortues (A.R.T) ?

L’Association du Refuge des Tortues (A.R.T) a été créée le 26 mai 2006 par un groupe de passionnés souhaitant œuvrer en faveur de la nature et des tortues en particulier. Elle gère un centre d’accueil pour tortues implanté dans la commune de Bessières.

Tookets :  Qu’est-ce qui a motivé la création de votre association ?

PHOTO-7-ART-TORTUE-D'HERMANNLes espèces exotiques envahissantes sont reconnues comme la troisième cause de l’érosion de la biodiversité mondiale. Elles sont à l’origine d’impacts affectant les espèces indigènes, le fonctionnement des écosystèmes et les biens et services qu’ils fournissent. Ces espèces sont également à l’origine d’impacts négatifs importants pour de nombreuses activités économiques et pour la santé humaine. La prévention et la gestion des espèces exotiques envahissantes constituent l’un des 20 objectifs d’Aichi que les États signataires de la Convention sur la diversité biologiques, dont la France, se sont engagés à atteindre d’ici 2020.

C’est de ce constat et de l’absence de structure adaptée dans le sud-ouest de la France que l’association du refuge des tortues s’est investie à travers la création d’un centre d’accueil unique en son genre. Notre association poursuit les trois objectifs suivants qui s’inscrivent tous dans le cadre d’une mission d’utilité publique :

  • PHOTO-5-ARTUne mission d’accueil : L’accueil des tortues aquatiques et terrestres confiées par des particuliers ou placées par les services administratifs compétents (DREAL, DDPP et ONCFS). L’accueil et l’élevage (sans reproduction) évitent ainsi que ces tortues soient lâchées dans notre environnement et génèrent des nuisances connues (compétition avec nos espèces protégées locales : la cistude d’Europe (Emys orbicularis) ; l’émyde lépreuse (Mauremys leprosa) et risques de transmission de maladies). Les tortues ainsi accueillies au refuge de Bessières sont élevées dans le respect de leurs besoins vitaux dans des enclos et bassins spécialement aménagés. Le refuge des tortues est contrôlé chaque année par les services vétérinaires. Nous accueillons annuellement entre 250 et 300 tortues des quatre coins de la France mais également de l’Europe (Angleterre, Suisse, Belgique, Luxembourg, Espagne, Italie et Hollande).
  • Une mission d’éducation à l’environnement : La sensibilisation du public, et notamment des scolaires, est réalisée lors de journées portes ouvertes (chaque année au mois de juin), ainsi que lors d’animations dans les écoles. L’éducation à la protection de notre environnement est la vocation principale du refuge des tortues qui se veut être un outil exemplaire en la matière. Son originalité se fonde sur une pédagogie active par le vivant. Depuis 2010, notre association produit tous les deux ans un film consacré à l’observation des tortues sauvages sur le terrain. Ces documentaires, dont quatre sont déjà parus (Maroc, Corse, Slovénie et Sardaigne), sont ensuite projetés dans les écoles et les lieux publics. Ils favorisent un débat autour de la protection de la biodiversité (www.tortues-du-monde.com).
  • PHOTO-3-ARTUne mission de recherche scientifique : Le refuge des tortues souhaite ouvrir ses portes à toutes les personnes, scientifiques, étudiants et passionnés désireux d’œuvrer en faveur de la protection des tortues, de la nature et d’une manière plus large de l’ensemble de la biodiversité. Fort de son expérience acquise depuis de nombreuses années (Jérôme MARAN est expert en tortues auprès de l’IUCN), le refuge des tortues souhaite devenir une plateforme d’échanges au niveau régional, national et international entre tous les acteurs universitaires, publics (écoles vétérinaires, Muséums) ou privés (parcs zoologiques et éleveurs privés) désireux d’œuvrer en faveur de la connaissance et de la conservation des chéloniens. Fédérer pour mieux protéger et sensibiliser est en quelque sorte la devise du refuge des tortues.

La création du refuge des tortues a nécessité le soutien financier de nombreuses fondations (Brigitte Bardot, 30 millions d’Amis, SPA, Banque Populaire) mais également de dons de particuliers. Plus de 200.000 euros ont ainsi été investi dans la réalisation des travaux. Mais aujourd’hui, il nous manque 100.000 euros pour finaliser les travaux du centre et nous permettre ainsi de créer un outil pédagogique et conservatoire unique en son genre.

Tookets :  Quelles sont vos actions concrètes ?

PHOTO-6-ART-CISTUDE-D'EUROPENos actions concrètes concernent l’accueil des tortues aquatiques et terrestres pour éviter que ces dernières soient lâchées illégalement dans la nature, l’éducation du public, et notamment des enfants, à la protection de la nature.

En ouvrant au public à partir de l’année 2019, le refuge des tortues sera également un acteur majeur dans le développement économique du nord-est toulousain à travers la création d’un site touristique attractif sans oublier la création de nombreux emplois.

 Tookets :  Quels sont vos projets pour les années à venir ?

PHOTO-2-ARTNos projets concernent prioritairement l’ouverture du refuge des tortues au public (ouverture prévue dans le courant de l’année 2019), son agrandissement et son développement. À terme, le refuge des tortues deviendra une structure importante pour la protection des tortues et de notre environnement. Et son rayonnement dépassera le cadre national.

Tookets :  Qu’allez-vous faire de vos Tookets ?

La création du refuge des tortues relève d’une initiative privée, celle d’un passionné de tortues (Jérôme MARAN, président de l’A.R.T). L’ensemble de nos travaux et de nos actions sont possibles grâce à la seule générosité de nos amis adhérents, donateurs et partenaires. Les Tookets récoltés via les programmes du Crédit Agricole Toulouse 31 seront intégralement utilisés pour d’une part assurer le bien-être de nos 600 tortues présentes actuellement sur site et d’autre part poursuivre la réalisation des travaux du centre. Votre soutien est indispensable, et nous avons besoin de vous !

Vous aussi vous souhaitez communiquer au sujet des activités de votre association? Contactez-nous !

Publié dans Associations | Laisser un commentaire
Catégories : Associations | Laisser un commentaire